36 rue Colbert
92350 Le Plessis-Robinson
Centre de thérapies douces
87 bis rue Blomet
75015 Paris
01 85 15 06 98
  • Parents
Vous appréciez, partagez !
Florence Hellier 01 85 15 06 98
36 rue Colbert 92350 Le Plessis-Robinson

Psychothérapie Parentale : Maternité, Fertilité - Florence Hellier au Plessis-Robinson et à Paris

Psychothérapie parentale : maternité, fertilité - Le Plessis- Robinson (92) Florence Hellier, votre psychopraticienne psychanalytique au Plessis-Robinson et à Paris, reçoit également en consultation les parents. Dans ce cas, son travail se concentre essentiellement sur la stérilité, la fécondité, les difficultés de procréation et la capacité à investir son rôle de jeune parent.
 

Stérilité, fécondité : les problèmes de procréation

Florence Hellier dispose d’un diplôme de psychothérapie psychanalyste dédié aux enjeux psychologiques de la maternité et de la parentalité. Elle propose donc aux parents un travail ou un soutien psychologique ponctuel leur permettant de gérer au mieux leurs problèmes de fertilité, infécondité, fausse couche et accouchement traumatique. Son accompagnement se focalise aussi sur la grossesse, l’adoption, la naissance du bébé et les appréhensions du couple dans son nouveau rôle de parents.
Le désir d’enfant, l’aventure de la maternité est un sujet sensible et complexe. Dans un monde ou tout est contrôle, ces domaines recouvrent toujours une part de mystère et d’insaisissable. C’est tout l’être qui est en jeu au cœur de la transmission de la vie. Ce parcours instinctif et naturel peut cependant être jalonné de grandes difficultés.

Parfois et malgré l’absence de pathologie physiologique identifiée, le désir de devenir parent ne rencontre pas de réalisation. L’esprit dit oui et le corps semble dire non. Il est toujours intéressant de s’interroger sur soi, son histoire, ses mémoires pour comprendre où peuvent se trouver les verrous inconscients de la fécondité. Si vous avez choisi de vous tourner vers un parcours de PMA, Florence Hellier, votre psychopraticienne au Plessis-Robinson et à Paris, peut vous accompagner dans ce processus à la rencontre de vous-même mais aussi à vous ouvrir simplement un espace de sécurité et de pause pour soutenir ces moments chargés d’espoir et parfois de découragement. Ce parcours se vit à deux, dans le partage, mais parfois seul avec un partenaire à qui on n’ose plus parler. Votre psychopraticienne vous propose de vous rencontrer seul ou en couple, séparément ou ensemble.
 

Thérapie pour femme enceinte

Thérapie pour femme enceinte C’est dans ce sens que votre psychopraticienne assiste la femme enceinte afin de l’aider à gérer au mieux ses émotions et ses peurs à donner la vie ou à accoucher sereinement.
Le moment de la grossesse est toujours particulier. Il ressemble rarement à ce que l’on avait imaginé…et encore moins à ce que l’on nous a raconté. Ce moment de premier lien avec l’enfant à venir est toujours chargé d’émotions. Celles-ci peuvent être agréables mais il arrive qu’elles soient douloureuses : stress, anxiété, interrogation sur sa capacité à devenir mère ou père… De là peut naître aussi une grande culpabilité, celle de ne pas être à la hauteur de l’événement. Inconsciemment, c’est aussi un moment où se réveillent les mémoires de notre histoire personnelle et familiale. Cela peut générer un mal-être sur lequel il est difficile de mettre seul des mots. La grossesse n’est pas qu’affaire de corps physique, c’est autant une affaire de corps psychique. Un soutien thérapeutique peut alors contribuer à vivre cette période de façon suffisamment sereine pour se sentir capable d’accueillir l’enfant à venir.
 

Naissance, parentalité : l’arrivée d’un enfant

Florence Hellier prépare psychologiquement les futurs parents à assurer leur nouveau rôle et les responsabilités qui l’accompagnent.
La naissance d’un bébé c’est aussi la naissance d’une mère, d’un père, d’une famille. Toutes ces naissances créent un mouvement extraordinaire où chacun doit tisser de nouveaux liens et trouver sa place. Parfois cette « mise en place » est difficile. Parfois l’accordage entre la mère (ou le père) et le bébé demande du temps : manques de sommeil, allaitement, baby blues… Un soutien extérieur peut aider chacun à trouver ses marques, à accompagner le développement des premiers liens et à éviter que la fatigue et la culpabilité entraîne la famille dans une spirale dépressive.
 

L’accouchement traumatique

Parfois hyper médicalisé, l’accouchement n’écarte pas toujours le risque vital pour la mère et le bébé. Et même quand celui-ci a été écarté, un accouchement stressant, trop long, douloureux, des suites de couche difficiles peuvent laisser des traces psychologiques traumatiques importantes. Même si « la mère et l’enfant vont bien » d’un point de vu physique qu’en est-il d’un point de vu psychique ? Il ne faut pas hésiter à mettre des mots sur cette expérience dans le cadre sécurisant d’une relation de soutien psychologique pour que cet événement ne vienne pas pénaliser la suite de l’histoire de cette maternité.
Florence Hellier | Accueil & infos au 01 85 15 06 98
Florence Hellier | Votre psychothérapeute en Ile de France ...
LOCALISEZ LES CABINETS DE PSYCHOTHERAPIE